Église Saint Pierre - Saint Marc

 

Église Saint Pierre - Saint Marc prise le 28/06/2009 de la montgolfière.

 

VISITONS   L'EGLISE   COMMUNALE   DE   COMPAINVILLE

L'Eglise Communale de COMPAINVILLE est dédiée à Saint Pierre et Saint Marc. Elle fut érigée au Xlle Siècle en pierre de pays. Les murs très épais et les fenêtres en arc surbaissé ont été refaits en 1745. Deux chapelles ont été ajoutées par un transept. Elle a été frappée plusieurs fois par la foudre, notamment en 1682 et en 1807, et le clocher, chaque fois renversé et brûlé. I! était alors à droite du chœur.

On en voit encore l'emplacement dans le mur.

Le clocher actuel, axial, en briques, date lie 1879. La nef est entièrement couverte de tuile brune. Intérieurement, la voûte en bois est récente. Le chœur est éclairé par 5 fenêtres garnies de vitraux datant da 1860 à 1947. On remarque les stalles et les fonts baptismaux en chêne, bien conservés, les bancs et les lambris, très anciens ont été refaits il y a vingt ans. Le pavé de la nef, en 15 x 15 est d'une fabrication très ancienne, à la main, Irrégulière.

ENTRONS

Le clocher, nous l'avons vu plus haut, a été plusieurs fois incendié par la foudre. Dans la nuit du 9 au 10 septembre 1682 il fut très endommagé par un orage etremis en état dès l'année suivante à partir de dons volontaires recueillis par ta paroisse. Il subit encore d'autres atteintes des éléments atmosphériques et fut reconstruit sous sa forme actuelle en 1874 comme l'atteste la plaque de marbre placée à l'entrée, à l'initiative de Mr TABUR Maire et Mr DUBOC Curé de la Paroisse.

Le portail en chêne massif, avec une partie sculptée sur le vantail droit, est dominé par un arc de forme ogivale posé sur des colonnes de pierre. Près de l'entrée, à l'extérieur, sur le côté, une tour hexagonale en briques renferme l'escalier d'accès au clocher. Deux échelles anciennes prennent ensuite le relais pour accéder aux cloches.

Le matériau dominant de cet édifice est la pierre de pays avec parfois des couleurs rouille, témoin de la présence de minerai de fer dans le sous sol local. De nombreux remaniements ont été réalisés en briques, les approches des couvertures par exemple.

Comme de coutume pour beaucoup d'édifices religieux anciens, l'église de Compainville est implantée au cœur du cimetière communal, lequel, entouré d'un mur de pierre retrouve le style et les matériaux mis en œuvre à l'époque.

A l'entrée, dans l'église, une des pièces les plus anciennes est constituée des fonts baptismaux réalisés entièrement en bois de chêne finement sculpté de motifs inspirés de la nature ( feuilles de chêne, fleurs, rameaux d'olivier...).

L'ensemble de l'église dégage une atmosphère chaude grâce à l'habillage sculpté de la plupart de ses murs. Cette présence du bois est encore renforcée dans le chœur. Lui aussi a conservé sa chaire.

La nef est meublée de bancs de bois du début du XXè siècle.

Elle fait apparaître une architecture de type romane.

Une plaque commémorative rappelle le lourd tribu payé par Compainville au cours du premier conflit mondial : 10 jeunes hommes y ont été sacrifiés.

Dix statues sont présentes dans l'église, dont deux de grande valeur sur le maître autel :les anges adorateurs en bois taillé, doré datant de fin XVIIème début XVIllème. Il faut également remarquer le christ en bois polychrome de la fin XVIIème. Nous trouvons là également des pièces de mobilier assez rares : trois tabourets de chantre en bois du début du XIXème.

Deux autels se font face dans les chapelles du transept : celui de gauche dédié à la Vierge  Marie, celui de droites Saint Joseph.

Les quatorze stations du chemin de croix sont des moulages de plâtre d'un style assez sobre.

Les vitraux de la nef sont de facture assez récente et leur principal mérite est de créer un jeu d'éclairage par leur diversité de couleurs.

Par contre le chœur possède cinq vitraux remarquables. Deux du milieu du 18ème

Siècle réalisés par Mr C LEVÊQUE Maître Verrier à Beauvais.

Derrière l'autel, le christ en croix, sur la droite Saint Pierre reçoit les clefs.

Les trois vitraux du milieu du 20cme Siècle sont l'œuvre de Monsieur BORD EAU Maître Verrier à Amiens. Sur le côté gauche, le sacré cœur et Sainte Marguerite, puis près de l'autel Saint Paul prêchant à Athènes et côté droit l'expansion missionnaire.

MIEUX CONNAITRE L'EGLISE DE NOTRE VILLAGE : TEL EST NOTRE BUT ! NOTRE AMBITION : VOUS AVOIR ETE AGREABLE